• EP

Point éco : Le commerce mondial

Une étude menée par la société Euler Hermes, première entreprise française d'assurance-crédit, nous explique les difficultés que pourraient continuer à rencontrer le commerce international. En effet, la persistance des mesures protectionnistes et sanitaires aura encore un fort impact sur les échanges commerciaux. D’ici la fin de l'année, ils devraient stagner à 10% en dessous de la normale. 


Le déconfinement ne permet pas de retrouver immédiatement le monde d’avant. Cela prendra plusieurs mois, voire des années d'après la société d'assurance-crédit. Cependant, les importations et exportations reprennent, mais des mesures protectionnistes fortes ont été mises en place sur certains produits comme les médicaments (ou produits médicaux comme tu veux) ou les denrées agricoles qui pèseront au moins jusqu'à la fin de l'année. A cela s'ajoute des tensions avec les USA qui accusent la Chine d'avoir trafiqué le suivie de l'épidémie au sein de leur pays. Le commerce mondial pourrait rester inférieur à 90% de son niveau d'avant crise, jusqu'à la fin du premier semestre. 

Des mesures de déconfinement non coordonnées entre les pays pourraient coûter près de 2400 milliards de dollars, au niveau des échanges de marchandises. Autrement dit, cela représenterait une hausse des taux de douanes de 17% dans le monde entier. 

Certains secteurs très intégrés au niveau mondial tels que le textile, pourraient encore souffrir de perturbation au niveau des chaînes de production. 

Chaque pays doit être conscient de la difficulté des échanges commerciaux dans le contexte actuel. Pour cela, toutes les mesures doivent être prises en compte afin de faciliter le commerce mondial. 


N’hésitez pas à nous contacter si vous souhaitez plus d’informations.