• Adele Leclerc

Non-résidents et fiscalité : Nouvelles mesures du gouvernement !

Mauvaise nouvelle en cette fin d’année pour les non-résidents possédant de l’immobilier en France : Le gouvernement a voté deux nouvelles mesures qui relèveront la fiscalité des revenus fonciers de 20% à 30%.


La fiscalité actuelle des expatriés sur leurs revenus fonciers est de 20% car non soumis au barème progressif de l'impôt sur le revenu (0% à 45%). Cela leur permettait de développer leur patrimoine immobilier tout en étant avantagé. Désormais, pour un investissement générant des revenus annuels de 10 000€, les non-résidents devront payer 3 000€ d’impôt contrairement à 2 000€ précédemment. Un écart non négligeable qui ne manquera pas de faire réfléchir nos compatriotes expatriés à leurs futurs investissements immobiliers.


Dans ce contexte, quelles solutions pouvons-nous apporter pour contrer ce changement ? Y-aurait-il un placement à privilégier pour éviter cette fiscalité supplémentaire ?


Nous vous proposons trois solutions pour poursuivre vos investissements sans être pénalisé par cette augmentation d’imposition.


1. Investissement en LMNP