• EP

La FLAT TAX met-elle en péril l'assurance-vie?

Proposé par le Président Emmanuel Macron dans son programme, l’institution d’un prélèvement forfaitaire unique (PFU) de 30% sur les revenus du capital, en lieu et place des dispositifs actuels, est en cours d’élaboration.


Pour mémoire, ce prélèvement ou « flat tax » engloberait l’impôt sur le revenu et les prélèvements sociaux. Les ménages qui y ont intérêt pourraient opter pour le barème de l’impôt sur le revenu, ce qui permettrait aux ménages non imposables de n’acquitter que les prélèvements sociaux.


La réforme suscite beaucoup d’intérêt car elle touche de nombreux épargnants notamment au travers des contrats d’assurance-vie.


L’épargne salariale préservée


Le Ministre de l’Economie et des Finances, Bruno Le Maire, a affirmé à plusieurs reprises que l’épargne salariale n’entrerait pas dans le champ d’application de la « flat tax ». Les plans d’épargne entreprise (PEE) et les plans d’épargne retraite co