• EP

Investir dans les pays émergents

La crise sanitaire n’a pas fait de distinction entre pays développés et pays émergents. Le monde entier fut saisi du Covid-19, mais à différentes échelles. Les investisseurs se demandent alors si placer son argent à travers les marchés émergents est un danger. Pour avoir des réponses, nous devons observer de plus près ces pays et leurs caractéristiques. 

Il y a une diversification et une croissance plus importante dans les marchés émergents avec une non-corrélation des actifs financiers vis-à-vis du marché dans son ensemble. Ce sont des marchés très hétérogènes, ce qui n'est pas nouveau, mais qui est bien évidemment renforcé par la crise actuelle. Il y a 85% de la population mondiale qui se trouvent dans ces pays et 20% des fatalités totales qui s'y opèrent à propos du nombre de contaminés. Le brésil représente 50% des cas de Covid-19, le reste de la population des pays émergents se porte alors plutôt bien.

La propagation du virus a permis de revoir à la baisse les actifs boursiers en créant des opportunités. En effet, la peur qui domine sur les marchés financiers a réduit le coût des titres. Si l'on observe les obligations de qualités par exemple, il y a peu de chance que les émetteurs soient en situation de défaut. 

L'Asie du Nord fait partie des zones les plus hétérogènes. L’Indonésie, l’Inde et le Mexique sont intéressants pour leur taux et positionnement extérieur d’u