• EP

Nouveau record pour l’or 

En ce début de semaine, l’once d’or a atteint la barre des 1,930$. C’est un nouveau record pour ce métal précieux, le précédent pic atteint était en septembre 2011 à 1,911$ l’once d’or. Il confirme son statut de valeur refuge en période de crise. 

Les mesures d’assouplissement monétaire poussent le dollar à la baisse et celles-ci contribuent à faire grimper l’or. En effet, étant libellée en dollars, une baisse de la devise américaine rend l’achat d’or attractif pour les investisseurs utilisant d’autres devises. Selon les analystes, l’once d’or devrait dépasser les 2,000 dollars prochainement. Depuis le début de l’année, ce métal précieux s’est apprécié de 22% et d’environ 30% depuis 1 an. C'est l'une des meilleures performances depuis 2 ans, toutes classes d’actifs confondues. 

Les raisons qui ont fait que l’or a connu une sur-performance ces derniers temps sont les suivantes : 

  • l'assouplissement des politiques monétaires des principales banques centrales internationales entraînant une chute des rendements obligataires. Le rendement des obligations « investment grade » évolue en grande majorité en territoire négatif si l'on tient compte de l'inflation (rendement réel). L'or et le rendement réel des obligations de grande signature ont ainsi une corrélation négative ;

  • les investisseurs intègrent davantage de métaux précieux en portefeuille afin de le diversifier et pour avancer couvert tout en restant bien exposé sur les marchés actions ;

  • le dernier levier de croissance du marché de l’or est lié à l'appétit grandissant des banques centrales, particulièrement celles des pays émergents menant une politique de diversification des réserves de changes. 20% des banques centrales envisageraient d’acheter de l'or d'ici la fin de l'année.

N’hésitez pas à nous contacter si vous souhaitez plus d’informations.