• EP

Point éco : Le Pétrole

Malgré l’accord de L’Opep+, finalisé le dimanche 19 avril, d’une diminution de 10 millions de barils hebdomadaires, le prix du pétrole continu de chuter. L’offre était déjà en excédent avant la crise puis à subit un choc dû à la rupture de l’alliance entre la Russie et l’Arabie Saoudite, qui augmentent leur production afin de gagner des parts de marché. La demande de pétrole fait également face à un choc, dû au Covid-19 qui réduit complètement sa consommation. 


L'Opep+ a évoqué le 12 avril, une entente préalable sur une diminution de l'offre mondiale de 10 millions de barils par jour en mai et juin. Pour les six mois suivant, la réduction s'élèverait à 7,7 millions de barils puis 5,8 millions de barils en moins par jour pendant 16 mois. 


Ils espèrent à travers cet accord voir le cours du baril augmenter. Cependant, il est qualifié de trop timide et trop tardif d’après les experts et manquant de clarté. En effet, il n’y a pas de rebond suite a l’accord qui a été mis en place. A priori, seulement la fin de la crise sanitaire et le maintien de la discipline de production de baril permettrai au prix de s’apprécier sur le long-terme.


Notons que le brut est un produit spéculatif à New York et côté sur un marché à terme, autrement dit un marché ou l’ordre s’exécutera à une échéance dont la date est fixée à l’avance. Les traders ont parié sur une hausse du pétrole avec comme échéance mardi 21 avril et n’arrivais plus à revendre leur titre dû à une demande trop faible. Il y a donc d’une part une crise de la demande et d’autre part de stockage car ceux qui ont des titres sont prêts à tout pour s’en débarrasser, car ils n’ont nulle part où stocker le brut. C’est pour cela que les marchés se sont retrouvés avec le prix d’un baril pouvant être négatif. 


Il y a un peu d’optimisme pour juin et les contrats à terme de ce mois-ci ont moins chuté, car on espère une progression dans le déconfinement mondiale, se poursuivant d’une potentielle hausse de la demande. Malheureusement, la crise va laisser des traces notamment dans le secteur aérien. 


N’hésitez pas à nous contacter si vous souhaitez plus d’informations.